Airbus AF447 Rio-Paris, ministère de la Justice : alors ?

COURRIEL DU 6 NOVEMBRE 2012 A LA DIRECTION DES AFFAIRES CRIMINELLES ET DES GRACES

De : norbert jacquet
À : « eric.mathais@justice.gouv.fr » ; « rachel.bray@justice.gouv.fr »
Envoyé le : Mardi 6 novembre 2012 9h58
Objet : Catastrophe de l’Airbus AF447 Rio-Paris

Courriel à la Direction des affaires criminelles et des grâces
Monsieur Eric Mathais, chef de service, adjoint à la directrice
Madame Rachel Bray, chef du cabinet de la directrice

Bonjour,

Les paramètres issus d’un enregistreur de vol FDR après un accident sont publiés sous forme de listings au Journal officiel de la République française comme le montrent ces extraits :

En Egypte, l’administration annexe de tels listings aux rapports officiels. Par exemple, à l’époque de Moubarak où l’Egypte n’était pourtant pas un modèle de transparence et de démocratie, avec l’accident de Charm el-Cheikh, pages 96 à 305 du rapport égyptien (PDF).

S’agissant de l’Airbus Rio-Paris, l’administration française a toujours refusé de publier ces paramètres, malgré les demandes de familles de victimes. Ces paramètres ont été officiellement remis à Airbus, mis en examen, sous forme d’un fichier numérique et sous forme de listings. Les juges d’instruction Zimmermann et Daurelle refusent avec obstination de verser à la procédure ces listings, malgré les demandes pressantes de familles de victimes. Dans le même temps, Airbus et ses complices organisent une campagne médiatique sur le thème « c’est la faute du pilote ». Est-il utile de poursuivre ?

Considération distinguée,

Norbert Jacquet (Google)

Les commentaires sont fermés.