Airbus : merci à Fabrice Brégier pour cet aveu, mais…

Fabrice Brégier, patron d’Airbus, a livré discrètement quelques informations qui en disent long. Extrait d’une dépêche AFP du 12 avril 2015 : « Fabrice Brégier a également insisté sur le “très haut niveau de sécurité” du transport aérien et estimé qu’“il faut se garder des solutions simples du type de l’avion automatique. Même si la majorité des accidents d’avion comporte une part de facteurs humains, on sait aussi que pas mal d’accidents ont été évités grâce aux pilotes”, a-t-il souligné ». Les bras m’en tombent (la tête, ça va, merci).

Quand je pense que dans les années quatre-vingt Bernard Ziegler, Daniel Tenenbaum, Pierre-Henri Gourgeon et quelques autres brillants polytechniciens ont réussi à faire avaler aux institutions, en premier lieu la justice, que l’avion de ligne automatique était à venir dans les dix ans ! Quand je pense qu’ils ont réussi à obtenir de la justice qu’elle participe aux pires mensonges d’Etat, qu’elle protège le ministre Mermaz trafiquant de faux enregistreurs de vol en juin 1988 après le crash de Habsheim, qu’elle déclare authentique la bande magnétique originale de l’enregistreur DFDR de ce crash, grossièrement falsifiée (le nez au milieu de la figure), et qu’elle aille jusqu’à user des pires méthodes nord-coréennes pour tenter de faire taire et discréditer celui qui dit la vérité ! Et ça a continué. Crash après crash. Et ça continue…

Oui, ça continue ! Des magistrats hors-la-loi continuent à escroquer les familles de victimes, à détruire sciemment celles-ci à petit feu et à me pourchasser pour m’enfermer dans le but de tenter de me faire taire et me discréditer. A l’automne dernier encore la magistrate Gaëlle Beuf, juge d’instruction à Paris, envoyait la police avec mandat d’amener (ce qui inclut la perquisition) chez des gens susceptibles de me connaître. J’ignore ce qu’il en est actuellement, mais je reste prudent. Je sais de quoi sont capables certains magistrats irresponsables.

La déclaration de Brégier est à ajouter en bonne place à la rubrique « tout me donne raison sur tout dans l’histoire mondiale de l’aéronautique civile et militaire de ces trente dernières années ». Les faits essentiels qui me permettent de l’affirmer sont exposés sur le Web. Pour ce qui est des morts et de la justice, c’est aussi sur le Web.

Il aurait donc été plus simple que Brégier dise « Jacquet a raison » en ajoutant « on aurait mieux fait de l’écouter, ce qui aurait évité pas mal d’accidents ». Pour autant, tout n’est pas réglé. Il va encore y avoir des morts inutiles, « stupides ». Demandez au gouvernement et à Hollande ce qu’ils en pensent. Ils savent et c’est sur le Web.

Les commentaires sont fermés.