Aux médias, à la justice et à qui veut (Pierre-Henri Gourgeon)


25 février 2011.

Je ne suis plus français, je refais ma vie ailleurs et je ne remettrai plus les pieds dans le pays des droits de l’homme selon saint Staline. Français, si vous voulez continuer à me taper dessus, lisez bien ce qui suit.

Pierre-Henri Gourgeon (actuel PDG d’Air France et qui a la haute main sur l’aviation depuis 1988) et ses associés, issus généralement de Polytechnique, aidés par divers réseaux qu’il est inutile de nommer ici, sous peine d’être accusé de paranoïa antimaçonnique (ah zut, j’ai quand même dit le mot qu’il ne fallait pas !) (mais il n’y a pas qu’eux)… bref, Gourgeon et ses associés ont mis en place à l’encontre des pilotes de ligne la même politique que Hitler et les nazis à l’encontre des Juifs dans les années trente. Une politique des petits pas, usant des mêmes ressorts : la jalousie, la haine à l’encontre d’une minorité qu’on présente fallacieusement comme nantie, profiteuse, etc., et qu’on rend responsable de tous les maux (par exemple, les incidents et accidents, c’est toujours la faute des méchants pilotes quand il s’agit des beaux navions Airbus, et il y a tout le reste, les agressions permanentes contre les pilotes et les navigants en général). Une telle politique avait pointé son nez dans les années soixante-dix, après une grève dure et un lock-out des pilotes en février-mars 1971, qui se sont soldés par le fameux « PV du 16 » (16 mars 1971), mais Pierre Giraudet, nommé PDG en 1975, y a mis le holà à son arrivée. Malheureusement, depuis 1988, la France a donné carte blanche à Gourgeon (il était conseiller du ministre des Transports Delebarre en 1988, voir sa bio pour la suite). Et on retrouve les mêmes motivations cachées : les rancoeurs de jeunesse. Gourgeon a échoué à être pilote de ligne, écarté de la sélection avant formation. Il se prétend pilote de chasse, mais abusivement, n’ayant pas terminé sa formation (il n’a pas effectué le stage final à Cazaux). Il fut un temps ingénieur de vol aux essais et s’est orienté rapidement vers une carrière administrative. L’autre était convaincu qu’il n’avait pas été admis dans les milieux intellectuels et artistique viennois en raison de l’influence supposée des Juifs en leur sein.

Bien sûr, ces méthodes totalitaires reposent sur la complaisance, la soumission, la corruption des médias. Sur ce point, la France actuelle n’a rien à envier à l’Allemagne de Goebbels.

Un exemple de ces méthodes ? On le trouve dans une vidéo de vingt secondes (la première de la page).

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il convient de rappeler qu’un pouvoir sans contre-pouvoir conduit toujours au désastre et que le délire collectif va conduire au désastre (1).

D’après vous, pourquoi Lagardère et, surtout, Daimler veulent-ils vendre rapidement leurs EADS, Daimler souhaitant ouvertement passer outre le pacte d’actionnaires qui le lie jusqu’en 2012 ? Sans même qu’il puisse y avoir délit d’initié, puisque les informations sont publiques, sur le Web. Quelle est la raison de la remontée du dossier Daimler chez Merkel depuis quelque temps déjà ? Il faut aussi prendre en compte le sacro-saint équilibre franco-allemand (les Anglais ont quitté le navire depuis 2006 et il s’en réjouissent depuis longtemps). Bien sûr, il y a des choses qui ne peuvent se dire publiquement. Imagine-t-on Daimler annoncer « on veut vendre nos EADS parce que ça ne sent pas bon pour Airbus et on va vous dire une des raisons pour lesquelles ça ne sent pas bon » ? Sur la conception des systèmes vitaux des Airbus, il n’est pas inintéressant de rappeler qu’il y a matière à s’interroger aussi sur les motivations de Bernard Ziegler.

Fait-il rappeler les conséquences internationales prévisibles de ce délire collectif ? (1)

Et les avocats refusent toujours de me répondre (1).

______________________________________________________
Norbert Jacquet (GoogleBakchich.infoTV BELGE ! – Autres télés)
English : http://jacno.com/za-an-inmo.htm
La vérité sur l’Airbus Rio-Paris AF447 : forum.jacno.com et gerard-arnoux
TOUT me donne raison : http://norbert-jacquet.jacno.com/?p=11 ! (régulièrement mis à jour)


(1) A l’attention de ceux qui n’auraient toujours pas compris, je répète ce qui suit afin que les choses soient bien claires et qu’on ne puisse rien me reprocher. JE FERAI TOUT POUR NUIRE A AIRBUS (la partie française) et pour NUIRE A LA FRANCE. Cela peut paraître idiot, mais il faut bien voir que je n’ai strictement rien à perdre, que cela ne me coûte rien et qu’au contraire j’ai beaucoup à gagner, ne serait-ce que pour vendre des droits. De toute façon, je n’ai pas le choix en raison du comportement de la justice. La justice est rendue « au nom du peuple français » (mention obligatoire sur ses décisions). Elle m’a condamné récemment à des PEINES DE PRISON devenues définitives dans le cadre de procès bananiers. Les avocats refusent de me répondre. Je n’ai plus rien à voir avec la France. Je suis contraint de m’installer définitivement dans un nouveau pays. Le choix définitif n’est pas encore fait. Je donne des gages à plusieurs d’entre eux afin de montrer ma bonne volonté dans mon souci d’intégration dans un nouveau pays d’accueil et de faciliter ainsi cette intégration. QUI POURRAIT AVOIR L’AUDACE, EN FRANCE, DE M’ADRESSER LE MOINDRE REPROCHE ?

Les commentaires sont fermés.