Faut-il attendre un nouveau crash ?

28 janvier 2015. Cette page a été rédigée rapidement. Aucun des nombreux liens hypertextes utiles n’est inséré. Cela viendra peut-être ultérieurement. En attendant, une recherche sur le Web avec les mots-clés idoines en ajoutant si nécessaire jacno.com en mot-clé supplémentaire donne des résultats immédiats vers les documents et vidéos que j’ai mis en ligne.

Une dépêche de l’agence Reuters relative au récent accident du vol AirAsia mérite d’être lue attentivement avec sa conclusion. On y trouve, mais de manière encore incomplète, ce que je dénonce depuis 1985. Mes prises de position figuraient dans la presse française de l’époque. On retrouve celles-ci dans mon livre paru en 1994, avec de nombreuses informations complémentaires. Tout a ensuite été publié sur mon site Web créé le 23 août 2004. Sur ce site, tous les faits nouveaux utiles, étayés de nombreux documents, ont été mis en ligne au fil du temps. Le drame d’AirAsia est une nouvelle confirmation éclatante du bien-fondé de mes analyses.

Faut-il attendre un nouvel accident ayant les mêmes causes ou le même faisceau de causes ?

Je rappelle que dans l’enquête pénale sur l’accident du vol Rio-Paris des magistrats hors-la-loi dissimulent la pièce à conviction majeure, les enregistrements des paramètres techniques issus de l’enregistreur FDR, escroquent au sens de l’article 313-1 du code pénal les parties civiles, détruisent sciemment celles-ci à petit feu et me font rechercher pour m’enfermer parce que je dénonce cet état de fait et que j’aide les familles de victimes. Ces méthodes perdurent malgré une plainte pour subornation de témoin déposée par une partie civile dans l’enquête sur la tragédie du vol Rio Paris et alors que s’accumulent les faits qui me donnent raison au point qu’on peut dire que « tout me donne raison sur tout » dans l’histoire mondiale de l’aéronautique civile et militaire.

Cette page fait suite à Crash Airbus AirAsia QZ8501 : premières conséquences.

Pour rappel : liste de ceux qui savent tout.

Les commentaires sont fermés.