Syndicat ALTER : les copieurs malhonnêtes

20 août 2011

Le syndicat Alter diffuse un « coup de gueule ».

Tout ce qu’on y trouve, absolument, tout, à la ligne près, au mot près, à la virgule près, y compris pour des évènements datant de 1988, je l’ai toujours dit et écrit, preuves en main, toujours le premier, et je l’ai répété et maintenu, malgré ce que je subissais et ce que je continue à subir. J’ai organisé l’information tous azimuts. Ce que je publie sur le Web depuis sept ans, y compris mes archives personnelles, devient une référence. S’agissant du drame du Rio-Paris, je suis la locomotive de la vérité, avec des faits simples, compréhensibles par tous, incontestables (un bel exemple récent). Il y a fort à parier que, sans ma présence sur le Net et mes actions d’information, on aurait droit au ron-ron habituel du mensonge d’Etat.

J’ai été et je suis le seul en France et dans le monde à agir ainsi, à l’exception de quelques vélléitaires qui sont vite rentrés dans le rang et le silence dès qu’on leur a fait les gros yeux. Toutes les preuves en sont sur le Web, incontestables, avec dix fois plus de documents qu’il n’en faut pour le démontrer (la seule nouveauté de ce « coup de gueule » d’Alter est l’information sur le vol de simulation du CEV concernant le Rio-Paris, mais j’ai pour principe de garder le silence quand je n’ai pas 150% de preuves en main et je ne dirai donc rien sur ce vol du CEV, d’autant plus qu’il peut s’agir d’une « peau de banane »).

Je ne parle pas de ceux qui ont tout fait pour m’enfoncer… par exemple au sein du syndicat Alter qui reprend à son compte, maintenant, sans aucun scrupule, ce que j’ai dit et écrit, ou qui attribue mon travail à d’autres ! Ce qui n’empêche pas tous ces gens-là de continuer leurs manoeuvres souterraines pour me nuire !! (Alter, c’est le nouveau nom du SPAC, le syndicat qui a volé lors de la grève des 27 et 28 mai 1992, certains dirigeants de ce syndicat dépassant même les butées réglementaires d’Air France).

Les commentaires sont fermés.