Augustin d’Ollone, avocat véreux et criminel

Augustin d’Ollone est avocat au barreau de Paris. Le 3 décembre 2008, six mois avant le drame de l’Airbus AF447 Rio-Paris, il a été commis d’office dans des procès abusifs qui m’ont été intentés. Il n’a rien fait pour me défendre. Il ne me répond pas. Pourtant, il sait parfaitement qu’il s’agit d’une affaire d’Etat. En fait, il tente de protéger une petite mafia judiciaire à la solde d’Airbus (sur ce volet concernant Augustin d’Ollone un dossier complet est en ligne).

Augustin d’Ollone savait pourtant parfaitement à quoi s’en tenir, comme le montre un courriel que je lui ai adressé cinq mois avant la catastrophe du Rio-Paris. Un enfant de dix ans comprend ce qui est exposé dans ce courriel et la portée de celui-ci.

On connaît la suite. Deux-cent-vingt-huit personnes ont perdu la vie dans l’Airbus AF447 Rio-Paris. Au vu de tout ce que j’ai mis en ligne, il est incontestable que, si on m’avait écouté au lieu de me détruire et de tenter de me faire passer pour fou, ce drame et d’autres, antérieurs, ne se seraient jamais produits. Une page avec des liens vers de nombreux documents, notamment une vidéo d’une émission de télévision, résume tout cela : le désastre était annoncé.

Mais ce n’est pas fini. En mai 2012, Augustin d’Ollone a commencé à se démener pour tenter de faire supprimer en toute illégalité des pages de mes sites Web. Il a même appelé à la rescousse un de ses amis, Arthur de Perthuis. Ce dernier, présentant d’une manière assez enfantine Augustin d’Ollone comme son « client », alors qu’il n’est pas du tout avocat et qu’il ne dispose d’aucun mandat pour le représenter, et se domiciliant en Espagne, alors qu’il a une adresse en France connue, n’a pas hésité à écrire à un hébergeur Web que je serais atteint de schizophrénie. Pitoyable. Digne de gamins stupides dans une cour de récréation d’école maternelle.

Avertissement. Si tout ou partie de mes sites Web venait à disparaître et/ou s’il m’arrivait quelque chose, notamment un enfermement, ce ne pourrait être qu’avec l’aval de l’actuel gouvernement, parfaitement informé. A ce sujet, des mini-dossiers de sécurité ont été constitués et répartis dans le monde, entre autres ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici et . Des familles de victimes du Rio-Paris, en France et hors de France, dans plusieurs pays, et divers intéressés et observateurs sont informés. Ils disposent de ces liens et de beaucoup d’autres choses aussi.

Les commentaires sont fermés.