Message à ceux qui s’acharnent contre moi…

et aussi à ceux qui douteraient de la suite, s’agissant du drame du Rio-Paris.

photo "En vol"

En vol, Boeing 747 (1988)

9 septembre 2012. Des familles de victimes du Rio-Paris ont pris la décision irrévocable de me faire citer comme témoin au procès (à l’audience du tribunal correctionnel). Le procès d’un drame survenu il y a plus de trois ans, où deux-cent-vingt-huit personnes ont perdu la vie. La plus grande catastrophe ayant frappé la France depuis des décennies. Ces familles savent comment procéder, sans avocat. Je leur ai en effet transmis un topo, dont j’ai mis l’essentiel en ligne (il sera traduit en allemand, anglais, portugais, comme d’autres pages importantes, déjà).

D’autres familles sont susceptibles de faire le même choix. Il suffit de toute façon d’une seule partie civile… pour que tout le monde en profite. En attendant, je garde mes distances sachant que je suis toujours sous la menace d’être à nouveau enfermé.

Quelques rappels sur des bonnes raisons de me faire témoigner :

- La fille de Mitterrand, le nuage de Tchernobyl et toutes les affaires de ce type auxquelles la France est abonnée, on en retrouve les ingrédients avec le Rio-Paris, et c’est salé : les cachotteries sur des vérité qu’on cache.

- Si on m’avait écouté au lieu de détruire ma vie et de me faire passer pour fou, le drame du Rio-Paris et d’autres, antérieurs, ne se seraient jamais produits. Le désastre était annoncé.

- Ce désastre était même plus qu’annoncé. On peut presque parler de préméditation.

- Et tout ce qu’on trouve à partir de mon site principal !

Les commentaires sont fermés.