Airbus AF447 Rio-Paris et justice totalitaire (mais stupide)

8 mai 2013. Magnifique :

Lettre de Jean-Marc Coquentin, magistrat français

Il s’est trouvé un magistrat pour considérer, après un « examen attentif » et même « approfondi », qu’il n’y avait pas subornation de témoin, s’agissant de ma situation. Ainsi, ce que je subis depuis vingt-cinq ans (et ça continue !) n’a pas pour origine une volonté d’exercer des pressions sur moi. N’ayons pas peur des mots, surtout ceux d’Audiard, après que le Syndicat des criminels de la magistrature a placardé des magistrats comme « cons » : si la connerie se mesurait, Coquentin servirait de mètre étalon, y serait à Sèvres.

On peut en rire… mais il ne faudrait pas oublier que des familles de victimes n’en peuvent plus de voir que plus rien ne se passe, sauf la chasse à l’homme de celui qui dit la vérité et aide ces familles, afin d’enfermer celui-ci et supprimer son site Web. Pourquoi ? Pour pouvoir ainsi continuer à escroquer les familles de victimes et les détruire à petit feu dans des procédures sans fin qui débouchent sur le néant après des années de débats tapageurs, mais hors sujet. En falsifiant discrètement le contenu des enregistreurs de vol si nécessaire.

Sur Coquentin et d’autres magistrats du parquet de Paris et sur les motivations de la plainte on trouve sur le Web un peu plus (avec documents judiciaires).

Les commentaires sont fermés.