Airbus AF447 Rio-Paris et lettre ouverte à François Hollande

19 février 2013 (maj : 17/7/13). L’année dernière j’ai été contraint de mettre en ligne un peu partout dans le monde des informations et des documents qui démontrent sans aucune contestation possible que Hollande, Ayrault et de nombreux membres du gouvernement, notamment Cuvillier, Taubira et Montebourg, qui fut mon avocat [1], savent parfaitement à quoi s’en tenir s’agissant des crimes et délits de l’aérien français, de leurs conséquences sur la sécurité, avec les morts qui s’accumulent, de la vérité sur les causes de la catastrophe du Rio-Paris, des responsabilités et culpabilités dans ce drame, des méthodes utilisées contre moi et des raisons de ma situation (il en était déjà ainsi avant le changement de majorité du printemps dernier, à l’époque où Hollande, Ayrault et de nombreux membres de l’actuel gouvernement étaient députés et sénateurs).

Début janvier j’ai mis en ligne une lettre ouverte à Hollande. Nous sommes plusieurs, y compris des gens hors de France, à détenir les preuves du fait que le lien vers cette lettre ouverte a été communiqué à divers dépositaires de l’autorité publique, notamment des services de police et de gendarmerie avec quelques explications et, dans certains cas, une demande formelle de faire remonter par la voie hiérarchique, en particulier au ministère de l’Intérieur.

Le père d’une victime du Rio-Paris à écrit à Hollande. Il faut bien voir que, par comparaison à l’affaire Spanghero où Hollande demande publiquement des sanctions dans une affaire où les dirigeants d’un fournisseur français de viande se sont livrés à une tromperie touchant plusieurs pays européens, mais sans conséquences sur la personne (ni morts, ni blessés, ni intoxication), on assiste dans le dossier objet de cette page sur la sécurité aérienne au « spectacle » d’un chef d’Etat qui, avec son gouvernement, produit, certifie et vend des avions affectés de défauts de conception, avec des morts qui s’accumulent. Et ce n’est pas fini !

De mon coté j’attends toujours une réponse des avocats commis d’office Gilles Laille et Jean-Louis Ramires dans des procès pénaux en cours ou, à défaut, une réponse de leur bâtonnier (Paris). Dans l’attente, je mets tout en œuvre pour tenter de me protéger de magistrats corrompus qui continuent à me pourchasser dans le but de m’enfermer et d’achever de détruire ma vie pour la seule raison que je dis la vérité. Et rien d’autre. Les accusations portées contre moi pour tenter de justifier cette vindicte judiciaire sont mensongères, ridicules et bananières.

[1] Update 1er mars 2013. Des précisions ont été mises en ligne. Le ministre Arnaud Montebourg sait tout sur tout, ce que tout le monde comprend en quelques minutes, sans aucune connaissance technique, ni juridique (cliquez sur l’image) :

Arnaud Montebourg sait tout sur tout

Cliquez pour explications

Update 17 juillet 2013. Le 8 juillet, un nouveau service de police est intervenu (la BEDJ de Paris, ancien SEDJ). Les informations utiles sur ce qui concerne l’aérien, ses mensonges, ses délits, ses crimes et son niveau de sécurité de plus en plus désastreux lui ont donc été transmises, avec tous les documents qui ne laissent aucune place au doute. Des liens vers des pages Web édifiantes ont été tranmis. Il a été demandé à la BEDJ de faire remonter au ministre, Manuel Valls.

Les commentaires sont fermés.