Airbus AF447 Rio-Paris : rappel des fondamentaux

1) La restitution du vol avec un émulateur de cockpit (logiciel de lecture vidéo des fichiers de paramètres FDR) a été effectuée à la mi-mai 2011 (explications dans un courriel au ministère de la justice). Pour quelles raisons ne trouve-t-on aucune mention d’une telle lecture dans les rapports d’expertise ? NB : si une telle lecture avait posé problème, pour des raisons incompréhensibles, cela aurait dû être mentionné. On ne trouve rien au sujet des visionnages effectués en mai 2011, ni dans le rapport administratif du BEA, ni dans le rapport judiciaire, ni dans les rapports des divers experts conseillers d’associations de victimes. Incroyable ! Pire : personne n’a mentionné l’existence de ce logiciel basique. Absolument personne. Tout le monde fait comme si un tel logiciel simplissime n’existait pas. Je suis le seul à en parler, depuis plus de deux ans (à l’exception de Gérard Arnoux qui m’a écrit très récemment, le 8 juillet 2013, avec copie à l’AFP : « Tu nous fatigues avec ton émulateur de cockpit »).

2) Pourquoi les paramètres FDR sont ils cachés en toute illégalité (explications dans un courriel adressé au ministère de la justice) ? Pourquoi, malgré le double engagement formel de la juge Zimmermann, ces paramètres sont-ils toujours cachés aux familles de victimes ? La juge s’était engagée à ce qu’ils soient versés à la procédure à l’automne 2011.

Réponse à ces questions : il faut enfermer l’honnête homme que je suis !… parce que je dis la vérité et que j’aide les familles de victimes.

Tous les documents utiles complémentaires, relatifs à ce qui vient d’être exposé, sont disponibles sur le Web à partir d’une page d’Etat des lieux.

Les commentaires sont fermés.