Airbus AF447 Rio-Paris : rappel des mesures de protection

Janvier 2013 (màj : 5/8/14). Cette page reprend un PDF de novembre 2012 dans le but de rendre plus visible ce qui y est exposé (on peut y ajouter une récente lettre ouverte à François Hollande). Personne ne pourra dire « je ne savais pas ».

Des magistrats persistent à me poursuivre d’une vindicte qu’il faut bien qualifier de bananière, criminelle, totalitaire. A Paris, dans le cadre de procédures qui se déroulent dans mon dos, les avocats commis d’office [Gilles Laille et Jean-Louis Ramires] et leur bâtonnier refusent toujours de me répondre. Je tente de me protéger et de me défendre comme je peux en tenant à jour les mini-sites de sécurité mis en ligne dans le monde. Ceux qui sont connus, ceux qui ne le sont pas, mais aussi…

 … DES NOUVEAUX, peu visibles pour le moment, parfois créés, enregistrés et gérés par des tiers qui assurent le relais et la « permanence ». Ma sécurité m’oblige à agir ainsi. Je sais ce que j’ai vécu avec le Ste-Odile. Il se passe la même chose avec le Rio-Paris. Je ne tiens pas à être à nouveau enfermé pour des mois ou plus, à être à nouveau torturé en UMD psychiatrique… toutes choses que j’ai vécues dans le silence général de tout un pays.

Je continue donc à organiser ma protection et ma défense en usant de tous les moyens dont je dispose, parfois dans la plus grande discrétion (ni Internet, ni téléphone). Je répète que j’exclus la violence. J’accepte tous les soutiens, quels qu’ils soient, de qui veut, sans aucune exclusion. Je n’ai pas le choix. J’assure la diffusion la plus large possible sur ce qui est exposé ci-dessous, ouvertement, mais aussi parfois dans la plus grande discrétion (ni Internet, ni téléphone), afin qu’on ne puisse en aucune manière savoir qui est informé. Sécurité oblige. Je n’ai pas le choix, au moment où mes éternels agresseurs essaient de me discréditer aux yeux de ceux qui me soutiennent quand ils sont connus, y compris par l’organisation d’une campagne médiatique abjecte.

 

Je suis recherché, à l’initiative d’une certaine magistrature, pour être enfermé et détruit (ce n’est pas le fruit de mon imagination ; quand on sait ce que j’ai vécu et qu’on fait un parallèle entre les crashs du Ste-Odile et du Rio-Paris…). Dans le même temps, une campagne médiatique mensongère est lancée contre moi. Mon seul tort est d’exprimer une opinion qui déplaît à un industriel et de dire la vérité sur les causes du crash de l’Airbus Rio-Paris et sur les responsabilités et culpabilités dans ce drame. Les méthodes dont je suis victime sont dignes des pires pays bananiers et totalitaires.

Pour tenter de me protéger, j’ai mis en ligne sur divers sites dans le monde les éléments suffisants pour conclure que le chef de l’Etat, le chef du gouvernement et les deux tiers du gouvernement, dont Arnaud Montebourg qui fut mon avocat, savent à quoi s’en tenir s’agissant des causes générales du crash, des responsabilités et culpabilités dans ce drame et des éternels mensonges sur les causes des accidents et incidents d’Airbus, avec leurs conséquences. Une recherche avec mon nom dans un moteur amène très rapidement à ces sites (on peut ajouter le mot gouvernement ou le mot sécurité, avant ou après, cela améliore le résulat). NB : par précaution, certains sites ne sont pas répertoriés dans les moteurs de recherche par activation de la fonction ad hoc (fichier robot.txt et/ou .htaccess et balises meta du « head » de chaque page).

Je diffuse EN OUTRE auprès de diverses personnes, en leur demandant de répercuter largement, avec demande de faire suivre largement (avec traductions si nécessaire, complètes ou par résumé), un certain nombre de courriels et de faits qui confirment qu’il est strictement impossible que les précités n’aient pas depuis plus d’un an une parfaite connaissance du dossier, plus spécialement de mon affaire et ce dont je suis victime depuis vingt-quatre ans, et, maintenant, de son évolution actuelle.

NB. Tout ce qui précède a été rédigé bien avant novembre 2012, le PDF publié en novembre 2012 ne constituant qu’un rappel dont beaucoup de monde est au courant en France. Personne ne pourra dire « je ne savais pas ».

Update 3 février 2014. TOUT EN VIDEO. Avec les dernières vidéos qui présentent les documents judiciaires de l’enquête sur la disparition de l’Airbus AF447 Rio-Paris et mettent au grand jour les magouilles et mensonges sur ce crash pour tenter d’en cacher les causes et masquer les responsabilités et culpabilités.

Update 5 août 2014. Depuis peu Hollande sait tout, avec les documents utiles en main. Après le crash du vol Air Algérie au Mali, plus personne ne peut prétendre le contraire. Et la chasse à l’homme pour m’enfermer continue !

Les commentaires sont fermés.