Airbus AF447 Rio-Paris : le Point mène l’enquête

15 mars 2013 (maj 24/6/13). L’hebdomadaire le Point est fier. S’agissant du rapport technique des experts judiciaires, son plus fin limier, Thierry Vigoureux, indique « EXCLUSIF »…« Le Point a pu se procurer ce document ». Bravo ! Mais il a été aidé. Tout le monde sait que Vigoureux est le porte-plume officiel d’Airbus et des menteurs-faussaires de la nomenklatura de l’aviation. Félicitons toutefois sans barguigner ce journaliste, même si le rapport qu’il vient de se procurer « EXCLUSIF »… est disponible sur le Web, téléchargeable, depuis deux mois, avec des explications !

Et le Point annonce ce qu’on cache : la fatigue de l’équipage. Mais pas les listings des paramètres techniques FDR, bien sûr, que des familles réclament depuis deux ans, mais qui ne sont toujours pas dans la procédure alors que rien ne permet de les cacher. C’est d’une extrême limpidité. Tout cela devient Guignol. On se fout de la vie humaine. Si on compare avec ce qu’il se passe aux Etats-Unis et le Boieng 787, il y a de quoi s’arracher les cheveux. Les Airbus seraient-ils en vente au rayon boucherie ? Et on se moque des familles de victimes du Rio-Paris. Qu’en pense l’exécutif, avec un ministre, Arnaud Montebourg, qui sait tout sur tout, avec tout sur le Web (cliquez sur l’image) :

Arnaud Montebourg sait tout sur tout

Cliquez pour explications

 Il n’est pas le seul dans les hautes sphères.

Update, 17 mars 2013. Scoop ! Voici ce que sera la suite de l’enquête. Il va être procédé à une analyses ADN des préservatifs utilisés par l’équipage à l’escale de Rio, avec audit d’experts pour savoir si le choix de la marque des préservatifs utilisés était judicieux. En effet, le journaliste Fabrice Amédéo, qui mène l’enquête depuis le début pour le compte du Figaro, l’organe officiel du patronat français, et qui vient de révéler quelques faits inconnus en complément de ce qu’on a pu lire dans le Point, a rapporté qu’un employé de l’hôtel de Rio lui avait fait part d’une discussion qu’il avait surprise au sein de l’équipage au sujet des préservatifs… et c’est ce que le BEA a caché ! (ouh, les vilains menteurs !!). Encore des révélations fracassantes en perspective sur les causes d’un drame qui a fait deux-cent-vingt-huit morts ! Et, pendant ce temps, on cache la vérité pourtant simple à comprendre. Il y a beaucoup plus grave. Airbus, mis en examen, est appelé à participer à l’enquête. C’est comme si on demandait à une personnes accusée d’un meurtre par arme à feu de procéder elle-même à l’expertise d’une arme trouvée chez elle pour savoir si c’est l’arme du crime ! Cela peut permettre à Airbus de constituer et d’introduire des faux dans la procédure.

Update, 21 mars 2013. Comme annoncé, on s’oriente vers une enquête sur les préservatifs. Menée par Fabrice Amedeo dans le Figaro. Chhtt, ne dites pas à Amedeo ce qui pourraît gêner.

Update, 24 juin 2013. J’ai trouvé un scoop pour Amedeo, qui devrait lui permettre de déverser sa bile sur les pilotes, avec une vidéo d’un passager sur un siège équipage, en vol !

Les commentaires sont fermés.