Christian Roger, Airbus AF447 Rio-Paris et sécurité aérienne

24 août 2012 (màj 22/2/17). Christian Roger intervient dans l’enquête sur le drame du Rio-Paris. Il publie (août 2012) trente-deux pages de déclarations tonitruantes. Mais sur quoi reposent-elles ? Sur du secondaire, qui ne ménera à rien. Comme pour le Mont Sainte Odile.

Christian Roger : du brassage d’air tonitruant pour masquer l’essentiel, compréhensible par un gamin de dix ans.

Christian Roger est un vieux cheval de retour. Il a toujours tout mis en oeuvre pour protéger la nomenklatura. Il a toujours servi la soupe avec frénésie à cette nomenklatura de l’aviation dans les affaires d’accidents aériens, en premier lieu le crash de Habsheim, et dans les affaires connexes, notamment la mienne (pour tout le reste aussi). Christian Roger a du sang plein les mains (il était président de la Section Air France du Syndicat national des pilotes de ligne en 1988 et il a sauté au cours du conseil syndical d’octobre 1989 à l’issue d’un débat sur mon affaire, en ma présence : j’avais démontré sa collusion avec les criminels de l’aviation). Ces rappels sont à lire dans la Bible du Mensonge d’Etat.

Bref, Christian Roger intervient pour permettre de continuer à cacher les paramètres FDR, qui montrent les défauts de l’avion, et à passer sous silence l’existence même d’un logiciel simplissime, l’emulateur de cockpit. C’est, au millimètre près, le scénario du Ste-Odile qui se répète. On sait où cela conduit.

Avec Christian Roger on retrouve l’éternelle poignée de pilotes syndicalistes magouilleurs, ces pilotes qui se moquent complètement de la sécurité aérienne, des morts qui s’accumulent, de la douleur et des intérêts des familles de victimes et qui, dans leur double jeu, ne recherchent qu’un médiocre petit profit personnel en trahissant la cause qu’ils prétendent défendre et ceux qu’ils prétendent défendre.

Des familles de victimes de l’AF447 enragent de plus en plus de voir à quel point la France les prend pour des imbéciles dans le cadre d’une escroquerie d’Etat organisée par les hautes sphères du pays.

Update 4 décembre 2012. Christian Roger tient un des premiers rôles dans le documentaire diffusé par Canal+, qui aurait pu s’intituler « Nous sommes tous des assassins ».

Update 9 février 2013. Christian Roger, à la remorque, reconnaît maintenant, avec vingt-cinq ans de retard, que j’ai raison. Ce qu’il expose sur son blog est savoureux (on peut commencer par sa conclusion et continuer avec sa tirade sur les syndicats). C’est à hurler de rire au regard du passé et de tout ce qu’il avait entrepris pour m’enfoncer, pour lécher les bottes d’Airbus et des voyous-faussaires de l’aviation et d’ailleurs et pour protéger et défendre ceux-ci, qui traînaient les pilotes dans la boue… ce serait à hurler de rire s’il n’y avait pas eu des centaines de vies perdues, sacrifiées sur l’autel de la bêtise collective. Combien de vies auraient été épargnées si on m’avait écouté ? La question ne se pose même pas si on prend le temps de lire quelques rappels succincts, surtout au regard de l’incident/accident Eva Air et d’autres évènements.

Update 5 mai 2013. MAGNIFIQUE ! Christian Roger s’aligne maintenant au millimètre près, avec près de trente ans de retard, sur ce que j’ai toujours dit et écrit, publiquement. Au millimètre près ! Il suffit de relire mon livre, relire la presse et revoir les émissions de télé depuis les années quatre-vingt (on retrouve tout cela en lien dans le préambule d’une page spécifique). Christian Roger vient de publier cela sur son blog hier. Roger n’est qu’un misérable, un petit stasiste qui a du sang plain les mains (NB : bien sûr, ce que Christian Roger vient de dire des choix de Boeing des années quatre-vingt-dix, je n’avais pu le dire dans les années quatre-vingt, mais il faut bien voir que Boeing, par ses choix, m’a donné raison dans ce que j’ai dit et écrit dans les années quatre-vingt).

Update 2 juillet 2013. Christian Roger poursuit son phénoménal demi-tour dans une nouvelle note de son blog.

Update 7 décembre 2013. Christian Roger confirme sont demi-tour dans une nouvelle note et ses réponses aux commentaires de sa note.

Update 25 septembre 2015. L’état actuel est disponible à partir d’une page Web ou d’un fichier PDF (moins de 150 Ko). Ce n’est pas glorieux pour ceux qui s’acharnent contre moi.

Update 6 novembre 2015. J’ai écrit à Hollande et je le prouve : PDF (493 Ko). C’est d’une extrême simplicité à comprendre. La vérité saute aux yeux. J’attends donc une réponse sur l’ensemble du dossier, limpide : PDF (138 Ko). Tout cela est dans les mains de Robert Gelli, directeur des affaires criminelles et des grâces : PDF (92 Ko). Alain Christnacht, directeur de cabinet de Taubira, dispose des mêmes informations.

Update 4 décembre 2015. OUH LA LA ! Crash de l’AirAsia QZ8501 le 28 décembre 2014 : les Indonésiens demandent à Airbus de corriger un défaut de conception affectant les commandes de vol, que je dénonce depuis trente ans et qui a eu pour conséquences plusieurs accidents qui auraient pu être évités, notamment le Rio-Paris. Tout le monde peut comprendre très rapidement. C’est dans un PDF (330 Ko). Et la chasse à l’homme pour m’enfermer continue !

Update 13 février 2016. J’ai à nouveau écrit à Hollande. Le 7 février. C’est dans un PDF (253 Ko) qui mérite, par sécurité, d’être enregistré et sauvegardé (ce qui vaut pour les PDF en cascade qu’on découvrira au fil de la lecture).

Update 22 février 2017. On trouve des informations édifiantes sur Christian Roger dans un fichier au format PDF. Il suffit d’y faire une recherche avec le nom de l’intéressé. Ce fichier PDF est disponible en ligne (213 pages - 11,1 Mo) : [PDF] Hollande et la sécurité aérienne (v3).

2 réponses à Christian Roger, Airbus AF447 Rio-Paris et sécurité aérienne

  1. Aslan dit :

    Et moi qui croyais que l’aviation était un endroit sur ( et même le seul au Monde, tellement la passion, l’admiration et le respect que j’avais était grand et important ) ou on ne risquerait pas de tomber sur des bas-instincts et autres horreurs de ce genre…

    Malheureusement la vie n’est pas un conte de fées, mieux, elle est exactement comme la scène de la  » pilule de Matrix « , sauf que lorsque on découvre la vérité grâce à vous et votre site ( ou la pilule rouge  » Norbert Jacquet  » pour rester dans le film ) celle-ci à un goût très amer, voir acide pour tous les VRAIS membres de la grande famille de l’aviation.

    Soyez encore une fois assuré de toute ma sympathie et de mon respect.

    Cordialement

    Aslan.C

    • Bonjour,

      Il ne faut pas juger une corporation au vu du comportement de quelques véreux qui n’y ont pas leur place, mais qui sont maintenus parce qu’ils sont utiles à la nomenklatura de l’aviation (ils sont même parfois embauchés à ce seul effet). Ce fonctionnement perdure par l’usage de moyens totalitaires. Quiconque pourrait le remettre en cause est neutralisé et, s’il le faut, enfermé. La nomenklatura de l’aviation est aidée dans ces méthodes totalitaires par des magistrats corrompus, par des avocats véreux et par un personnel politique aveugle et/ou irresponsable (Hollande et Ayrault feront peut-être exception).

      Cordialement,