Jean-Luc Bongrand, magistrat, dans ses oeuvres

16 mai 2012 (màj : 14/12/15). La justice a encore frappé avec une récente ordonnance du juge Bongrand. Quatre paragraphes, tous en troisième page, méritent plus particulièrement l’attention s’agissant du crash de l’Airbus AF447 Rio-Paris.

Paragraphe avec le masquage noir. La justice me recherchait. Elle a interrogé X, salariée d’Air France, qui a fait certaines déclarations. Avec PV signé et contresigné par OPJ. C’était trois jours avant le drame de l’Airbus Rio-Paris. Le juge Bongrand ne retient qu’un extrait de phrase (que j’ai masqué afin de ne pas prendre le risque de voir cette personne importunée, elle a déjà assez souffert de la pourriture judiciaire). C’est le reste des déclarations de cette personne qui était intéressant. Bongrand ne l’a pas vu. C’est bien dommage.

Paragraphe suivant. La justice a fini par me retrouver. Trois semaines après le crash de l’Airbus Rio-Paris. J’ai passé quarante-huit heures en garde à vue. J’ai eu le temps de signer un certain nombre de PV, contresignés par OPJ. J’ai dit ce que je pensais, avec les détails utiles, sur la responsabilité de certains magistrats dans le drame de l’Airbus AF447 (c’est ce qu’on trouve résumé ici). PV signés, contresignés par OPJ.

Deux paragraphes suivant la ligne orpheline. Le lendemain, 26 juin, une information judiciaire a été ouverte (un juge d’instruction a été saisi). Le même jour je maintenais devant le juge d’instruction que, si on m’avait écouté au lieu de me détruire et de me faire passer pour fou, la catastrophe de l’Airbus Rio-Paris aurait été évitée (d’autres accidents aussi) et que des magistrats sont directement responsables du désastre de l’Airbus Rio-Paris. Avec signature des PV d’audition et contresignature par la greffière.

Tous les interrogatoires par la police, avec PV signés et contresignés par OPJ, ont été établis avec un ordinateur connecté à l’Internet, avec consultation des pages significatives, ce qui est mentionné dans les PV où figurent aussi les URL des pages consultées (notamment celles qu’on trouve dans le résumé déjà mentionné, mais beaucoup d’autres aussi, en premier lieu celle des fausses licences).

Et le juge Bongrand n’a rien vu de tout cela. Quel dommage !

Un petit complément, avec un PDF.

Update 6 février 2014. TOUT EN VIDEO. Avec toutes les saloperies judiciaires qui ont pour conséquence des centaines de morts. Avec les dernières vidéos qui présentent les documents judiciaires de l’enquête sur la disparition de l’Airbus AF447 Rio-Paris et mettent au grand jour les magouilles et mensonges sur ce crash pour tenter d’en cacher les causes et masquer les responsabilités et culpabilités. Comme d’habitude. Des magistrats ont du sang plein les mains. Des centaines de morts.

Update 5 août 2014. Depuis peu Hollande sait tout, avec les documents utiles en main. Après le crash du vol Air Algérie au Mali, plus personne ne peut prétendre le contraire. Et la chasse à l’homme pour m’enfermer continue !

Update 14 décembre 2015. OUH LA LA ! Crash de l’AirAsia QZ8501 le 28 décembre 2014 : les Indonésiens demandent à Airbus de corriger un défaut de conception affectant les commandes de vol, que je dénonce depuis trente ans et qui a eu pour conséquences plusieurs accidents qui auraient pu être évités, notamment le Rio-Paris. Tout le monde peut comprendre très rapidement et c’est sur le Web. Malgré cela, la chasse à l’homme pour m’enfermer continue !

Les commentaires sont fermés.