Justice (AF447 Rio-Paris) : la honte absolue

 Image : lettre de l'avocat Thibault de Montbrial à la juge Sylvia Zimmermann

Ci-dessus : lettre de l’avocat Th. de Montbrial à la juge Zimmermann mentionnant « Affaire : HILGERT et autres/ X ».

L’enquête pénale sur le drame du vol AF447 Rio-Paris (228 morts) sombre dans une caricature d’affaire Dreyfus. On constate maintenant que Madame Suzette Hilgert, partie civile, a « disparu » de la procédure pour la seule raison qu’elle formule des demandes qui dérangent certains intérêts. Les documents qui prouvent incontestablement cette magouille et ses conséquences sont limpides. Tout le monde peut les comprendre, depuis le bar du Bistrot du Marché jusqu’au Saint-Siège, à la lecture d’une page Web :

Suzette Hilgert, partie civile (AF447 Rio-Paris)

Trois points essentiels de l’enquête sur le crash du Rio-Paris, dont un seul suffit pour démontrer que des magistrats violent les lois, sont présentés dans un PDF (une pages - 127 Ko) :

Résumé AF447 Rio-Paris

Cette entrée a été publiée dans Public. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.